English
bandeau4.jpg

Le forage ou la mise à disposition de l’eau de source

On désigne communément sous le vocable de forage, une cavité verticale creusée dans le sol.
Cette cavité va ensuite être équipée d’une structure dont l’ensemble ainsi constitué va définir la fonction de l’ouvrage.

 

l'eau sort de terre

Les fonctions de cet ouvrage peuvent être diverses :

  • Sondage de terrain,prospection
  • Captage d’eau pour l’irrigation ou la consommation domestique
  • Evacuation d’eaux résurgentes via des massifs drainants
  • Rejet des eaux de pluies
  • Captation de chaleur via la géothermie sur nappe phréatique
  • Captation de chaleur via la géothermie par sonde

La qualité d’un ouvrage tel qu’un forage dépend de :

  • la définition de sa conception aboutissant à un cahier des charges raisonné
  • une réalisation inscrite dans les règles de l’art via des moyens matériels appropriés



En savoir plus...

 

Le forage stricto-sensu

Le forage est un ensemble d'opérations qui permet de creuser  un trou de diamètre centi à décimétrique, généralement vertical et utilisé à des fins scientifiques ou économiques. Le forage d'eau est un ouvrage réalisé pour des professionnels et  des particuliers pour des raisons économiques . Il permet d'exploiter l'eau du sous-sol pour sa qualité (eau de source) et  sa quantité (débit allant de 0.5 a 300m3/heure).

La foration stricto-sensu s'effectue au moyen de machines semi-automatiques ou foreuses qui permettent la progression d'un train de tiges visées au bout duquel figure un trépan.

Fixée au sol, la machine ou foreuse imprime au train de tige un couple de forces complémentaires :

  • Une force verticale dite d'appuie , qui pousse sur le train de tige
  • Une force de rotation qui fait tourner le trépan
La conjonction de ces deux forces assure la progression du trépan qui  concasse la matière du sol.
  
 

L'air propulsé par  le compresseur,descend par le conduit central  des tiges, se charge de sédiments  produits par le travail du  trépan et remonte par l'espace annulaire situé entre le train de  tige et la galerie de foration  pour être évacuée à proximité.

Les débris (ou cuttings) engendrés par le broyage sont évacués par un fluide de forage, généralement de l'air, produit par un compresseur.

L'équipement d'un forage : le pompage

In fine le forage d'eau est un ouvrage qui comprend un tube collecteur d'eau (en PVC ou Acier) déposé dans un conduit creusé  jusqu'à la nappe aquifère.

En condition statique la nappe d'eau se stabilise à une hauteur par  rapport à la surface du sol : c'est le np ou niveau piézométrique.

En condition dynamique, c'est-à-dire lorsque l'on aspire l'eau au  moyen d'une pompe à l'intérieur du tube de forage, un mouvement ou  flux d'eau transite par la crépine.

Le np défini précédemment détermine le type de station de pompage alloué au forage. Si le np <=7m ,une station de type pompe de surface sera préconisée  Si le np >7m , alors une station de type pompe immergée sera obligatoire.




Les indices de qualité d'un forage

Un forage n'est pas qu'un simple trou.

Le forage est l'élément qui va vous permettre d'utiliser les ressources aquifères du sous-sol. La qualité du forage détermine la capacité avec laquelle vous allez pouvoir ponctionner ses réserves en eau.

Deux points doivent attirer votre attention pour mesurer à priori  cette qualité : les matériaux de tubage employés et la technologie mise en oeuvre.

Pour les terrains dits homogènes (tenu , formation continue  d'argiles ou de calcaire etc..) ou les passages aquifères sont  entre 30 et 200m, il faut être attentif sur un pré-tubage  obligatoire jusqu'au substratum et sur l'utilisation d'un gainage  en pvc spécial forage de qualité alimentaire.

Pour les terrains hétérogènes (non tenus ,friables , formation  conglomératique , séquences de sable-graviers etc...) ou la  progression nécessite un gainage en acier, votre attention doit  se porter sur la technologie employée. Anciennement , le technicien foreur  enfonçait le tube en acier en  tapant à son extrémité (technique du battage ) . Une fois planté ,  il retirait les sédiments à l'intérieur du tube puis enfonçait un autre tube et recommençait l'opération ainsi de  suite . La foration s'éffectuait en aveugle puisque le foreur ne  prennait  connaissance de la nature du terrain qu'une fois que le tube  en acier était planté ! Cette technique occasionnait des mètres de  forage superflus et le positionnement de la partie crépinée aléatoire.

Depuis quelques années , une technique a révolutionné le forage ,  c'est la technologie ODEX ou dite du tubage à l'avancement.

Selon ce procédé, qui nécessite un outillage et un savoir faire de pointe , le gainage ie, la mise en place du tube de forage se fait en même temps que la foration. A l'image d'un chirurgien qui pose une sonde , le technicien place exactement la partie crépinée de son tubage dans la formation aquifère puisqu'il connait à chaque instant la nature du terrain.

Le forage n'est donc plus un tuyau planté "au petit bonheur la chance" mais véritablement un conduit de captation d'eau déposé  judicieusement.

Un forage bien réalisé est un gage de fiabilité . La qualité d'un forage conditionne la performance dans l'optimisation de l'utilisation des capacités aquifères de votre terrain et la pérennisation de ce résultat à travers le temps.